C’est officiel ! le Sénateur Modeste Bahati Lukwebo a été exclu du Front commun pour le Congo (FCC), depuis ce mardi 09 juillet 2019 ; pour avoir campé sur sa décision de maintenir sa candidature à la présidence de la Chambre haute de la République démocratique du Congo.

Après que l’annonce ait été faite par le porte-parole du FCC, Jean-Lucien Bussa, à l’issue d’une grande conférence des présidents des regroupements et partis politiques membres du Front commun pour le Congo, le Sénateur Bahati Lukwebo a pris acte de sa suspension.

« …Nous prenons acte de leur suspension et nous prenons notre autonomie. C’est tout », a-t-il déclaré devant la presse.

L’autorité morale de l’Alliance des forces démocratique du Congo (AFDC) souligne que son regroupement politique AFDC et Alliés dispose de son autonomie juridique lui conférant la possibilité de présenter sa candidature contrairement au FCC qui « n’a pas une personnalité juridique ».

« Mon regroupement a son autonomie juridique pour présenter ma candidature. Le FCC n’a pas de personnalité juridique. De ce côté-là, il n’y a pas à s’inquiéter, le FCC n’a pas de personnalité juridique. Le FCC ne peut même pas présenter des candidats. Les candidats qu’ils vont aligner vont se présenter comme indépendants, pas comme FCC », fait-il filtré.

Notons que l’autorité de l’AFDC-A n’a pas pris part à la conférence des présidents des regroupements membres du FCC tenue mardi 09 juillet à Rotana Hôtel, à Kinshasa ; sous la direction de Néhémie Mwilanya, coordonateur du FCC.

Pourrait-il virer vers la coalition au pouvoir, le CACH du Président Félix Tshisekedi? Au temps de nous en dire plus.

Kivuavenir.com