La question de la répartition des portefeuilles ministériels est loin d’être résolue au sein des partis politiques congolais, quelques jours après la nomination d’un premier ministre. L’Alliance des forces démocratiques du Congo (AFDC) et ses alliés réclament le perchoir du Sénat mais aussi 4 postes ministériels et un poste de vice-ministre.

Dans un document signé par l’autorité morale de l’AFDC-A, le Sénateur Modeste Bahati Lukwebo dévoile nettement ses ambitions et celles de ses collaborateurs.
1) Au Parlement : la présidence du Sénat ;
2) Au gouvernement central 4 ministères :
– la Vice-Primature Finances ou Budget,
– le ministère d’Etat Transports et voies de Communications,
– le ministère de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale,
– le ministère du Commerce ou Urbanisme et Habitat,
– le Vice-ministère des mines.

Pour rappel, les acteurs politiques, et surtout du Front commun pour le Congo (FCC), discutent autour de cette question depuis un temps mais ne semblent pas trouver un consensus. Par ailleurs, plusieurs médias et réseaux sociaux publient des listes des personnalités pouvant faire partie du prochain gouvernement congolais, certains citant pour sources la présidence de la République.

La Rédaction