C’est ce que fait savoir L’Association congolaise pour l’accès à la justice(ACAJ) dans un communiqué de presse publié le Mardi dernier par cette organisation

L’ACAJ appelle le procureur près la Cour constitutionnelle et le Procureur près la Cour de cassation à enquêter sur le patrimoine de l’ancien président de la République, Joseph Kabila et de ses anciens ministres.

L’ACAJ dénonce le fait que plusieurs anciens membres du gouvernement n’ont jamais déclaré leurs patrimoines respectifs après la fin de leur mandat tel que l’exige l’article 99 de la constitution de la Rdc.

Pour l’ACAJ, l’ancien président Joseph Kabila et les membres de son gouvernement devraient procéder à la déclaration de leurs biens 30 jours avant la fin de leurs fonctions.

Georges Kapiamba, président de cette organisation regrette que cela n’a pas été fait et exige que des enquêtes sérieuses soit faite à leurs côtés.

Cette même demande a été adressée au procureur de la Cour de cassation pour qu’il en fasse autant contre les anciens vice-premiers ministres, ministres, vice-ministres et « n’hésite pas à les contraindre par tous les moyens de droit ou à les poursuivre en cas d’obstruction, rébellion et autres infractions », indique-t-il.

Dans un tweet publié ce Jeudi 03 Octobre, Kapiamba déplore que nombreux, parmi lesquels figurent des politiques et des médias sont “recrutés et payés” pour s’attaquer à lui et son organisation qui “vise à lutter contre la corruption” et conclu que son organisation ne va pas se taire contre les personnes qui visent la corruption et le détournement des derniers publics.

 

Kivuavenir.com