En tout cas, c’est ce qui alimente la toile ! Dans un communiqué de presse daté du 10 décembre 2019 parvenu à la rédaction de Kivuavenir.com, Vital Kamerhe révoque le Secrétaire général de l’Union pour la nation congolaise, Jean-Baudouin Mayo Mambeke, pour fautes graves, et compte saisir officiellement le Chef du gouvernement pour lui proposer un remplaçant à son poste de Vice-premier ministre en charge du Budget.

Dans ce communiqué, les raisons de son exclusion ne sont pas élucidées.

Du côté de l’UNC, « les relations vont bon train entre le Président de l’UNC et son Secrétaire général […] ; ce ne sont que des rumeurs » affirme la Dynamique Soutenons Vital Kamerhe qui estime qu’il s’agit d’une intox.

L’ancien député national, Aimé Boji Sangara, a également rassuré l’opinion qu’il n’y a aucune crise entre ces deux dirigeants de l’Union pour la nation congolaise.

« Aucun nuage entre Vital Kamerhe et Baudouin Mayo, tout est normal à l’UNC », a-t-il rassuré.

Il promet que son parti portera l’affaire en justice puisque, dit-il, les personnalités salies par cette calomnie sont des hommes d’Etat qui doivent nécessairement être protégés.

Patrick Kambale