Annoncée samedi dernier, la rencontre entre le Président et les institutions de la République a eu lieu ce lundi 18 mars à la cité de l’Union africaine à Kinshasa.

A l’issue de la réunion, il ressort que l’élection des gouverneurs est reportée et l’installation du Sénat suspendue. Il a été demandé au Procureur général de la République d’ouvrir des enquêtes sur les allégations de corruption des députés provinciaux par des candidats sénateurs et gouverneurs ; décriées dans plusieurs provinces et à la base d’une insurrection ce weekend. il faudra la mise en place du gouvernement, la désignation des Commissaires spéciaux pour jouer l’intérim des gouverneurs.

Autour du Président de la République ont participé à cette rencontre le Premier ministre, le président de la Cour de Cassation, le président de Cour Constitutionnelle, le président du Conseil Economique et Social, le Président de l’Assemblée nationale, le président du Sénat, le président du CNSA, le Conseil d’Etat, le président de la Haute Cour militaire, l’Auditeur Supérieur des FARDC, le Vice-Président de la CENI.

En rappel, cette rencontre a été initiée par la présidence de la République en vue de trouver une solution après que les résultats de l’élection des Sénateurs aient été contestés par des militants de l’UDPS, vendredi 14 mars 2019 ; jour du scrutin.

Le Procureur général de la République avait déjà demandé à la CENI de suspendre ces élections pour lui permettre d’investiguer sur des cas de corruption mais, la CENI avait estimé qu’elle devrait respecter son calendrier et son indépendance.

Jean-Marie Mulume