Toute l’attention est tournée vers le prochain gestionnaire de la province du Sud-Kivu. Un autre poids lourd sollicitant la chaire de l’exécutif de la Province se révèle au sein du caucus des élus nationaux, Luc Mulimbalimba, élu de la circonscription électorale d’Uvira. Sa candidature est soutenue par ceux qui souhaitent le voir diriger, prochainement cette province comme Gouverneur et appellent la population à appuyer cette initiative.

Dans une interview accordée au journal Kivuavenir.com, dimanche 27 janvier, le coordonnateur national de l’organisation dénommée Génération Mulimbalimba déplore la gestion « fatale » par l’exécutif sortant.

« Après analyse approfondie de plusieurs points dans la gestion actuelle de notre province du Sud-Kivu, nous avons constaté que l’équipe sortante l’a plongée dans un état de délabrement avancé, contrairement à ce qui se passe ailleurs. Au lieu de se pencher sur des actions concrètes pour le développement, l’exécutif sortant s’est contenté de tourner à rond, abandonnant la population à son triste sort », a regretté Claude Bashizi Muderhwa, joint au téléphone depuis Kinshasa.

A l’en croire, la province génère beaucoup de fonds qui devraient être canalisés pour son développement mais qui sont détournés par des individus.

« …l’insécurité, la mauvaise gouvernance, la gabegie financière, la concussion et les détournements divers demeurent d’activité en province du Sud-Kivu ; une situation qui ne peut absolument pas continuer », condamne-t-il.

Pour mettre fin à cette pratique de la gouvernance fondée sur « la destruction » et engager ce patrimoine commun sur la voie d’un développement durable, le Coordonnateur prône le changement et en appelle aux députés provinciaux de jeter leur dévolu sur le Député Mulimbalimba.

« Il urge de placer à sa tête un homme pétri d’expériences, de bon sens et de dynamisme constructeur. Nous avons constaté que la province du compte en son sein des dignes fils capables d’œuvrer pour sa relance. Tel que le cas de l’honorable Dr Luc Mulimbalimba député national élu du territoire d’Uvira. Nous appelons les élus provinciaux à l’élever à cette haute fonction pour mieux servir le peuple du Sud-Kivu », exhorte-t-il.

Le député Mulimbalimba, soutient le Coordonnateur, figure parmi les hommes de développement de la province du Sud-Kivu et manifeste son intention d’apporter sa contribution avec l’appui de toute la population au développement de notre province. Ce qui justifie l’existence de la pétition en circulation.

« Nous avons initié une pétition pour solliciter l’accompagnement de tout le peuple du Sud-Kivu. Nous avons déjà récolté plus de 27000 signatures dans la province et nous espérons arriver à plus de 30 mille. C’est un signe que le peuple tient réellement pour le changement total de la mauvaise gouvernance et veut son développement », se rassure-t-il.

Pour lui, l’élection du candidat Mulimbalimba au poste de gouverneur, pourrait diminuer tant soit peu le chômage en impliquant les jeunes dans l’emploi en vue du développement du Sud-Kivu.

« La pétition continue de circuler partout dans la province et nous appelons aussi tous les jeunes et femmes soucieux du développement et qui voudraient voir le chômage diminué dans la province de soutenir le candidat Gouverneur Dr Luc Mulimbalimba. C’est un homme qui a beaucoup d’actions dans notre province dont les principales sont concentrées à Uvira », recommande Muderhwa.

Pour rappel, Luc Mulimbalimba est ministre honoraire de l’intérieur du Sud-Kivu au gouvernement Nyamugabo 1. Il a démissionné pour n’avoir pas eu tout le nécessaire afin bien réaliser les tâches allouées à son ministère en vue de juguler l’insécurité en province. Sa démission a été saluée par plusieurs acteurs politiques et sociaux, une première action qui aura marqué l’histoire des hommes politiques du Sud-Kivu.

Jean-Marie Mulume.