ACTUALITÉ

Sud-Kivu/ Éducation: les enseignants décident de continuer avec le mouvement de grève, en signant même la pétition contre le ministre de l’ESPT

Réuni au sein de leurs synergies SYNEP et SYNECAT, les enseignants des écoles conventionnées catholiques et protestantes ont décidé de poursuivre avec le mouvement de grève, jusqu’à ce que l’Etat congolais réponde à leurs revendications.

Décision prise au-cours d’une assemblée générale sur l’évaluation de la grève des enseignants tenue ce lundi 18 octobre 2021 à l’Institut Tumaini, dans ville de Bukavu.
Lors de cette assemblée, les enseignants grévistes ont fait savoir que les pourparlers qui se font dans la capitale congolaise Kinshasa par certains secrétaires généraux n’engagent pas la base des enseignants des autres provinces.
« En commun accord entre enseignants, la rentrée de classe sera conditionnée par l’application des accords de Bibwa, payé les nouvelles unités, des enseignants ayant remplacés les inspecteurs, octroie de la mutuelle de santé aux enseignants des provinces, ainsi que la suppression des zones salariales », ont insisté le syndicalistes du SYNECATH et SYNEP.
A cette occasion, les enseignants ont mis en garde toute l’école qui osera d’ouvrir ses portes avec des conventions louches avec les parents.
« Nous nous fixons rendez-vous de se rencontrer dans une école qui oserait escroqué encore une fois les parents parce que, les enseignants sont déterminés à avoir qu’un seul patron, c’est l’État congolais », renseignent les professionnels de craie.
Néanmoins, le secrétaire du syndicat des écoles conventionnées catholiques, Jacques Cirimwami, a indique que les formateurs des élèves seront à l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu le vendredi prochain, dans le but d’avoir la précision auprès des élus provinciaux sur ce qui concerne l’édit portant sur l’éducation en province, comme par ces deniers.
Pendant ce temps, les professionnels de craie ont rassuré qu’ils vont continuer à signer la pétition contre le ministre national de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique, Tonny Mbaba Kazadi, et cela suite ses propos disant que les enseignants grévistes seront désactivés sur les fiches de paye.
Il sied de signaler que la grève sèche des enseignants du SYNECATH et SYNEP avait commencée depuis le 04 octobre dernier, lors la rentrée scolaire 2021- 2022 qui était prévue sur toute l’étendue du territoire national.

Claude Musengero

Tags
Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top button
Close
Close