ACTUALITÉ

Sud-Kivu /Fonction publique : les agents de l’administration publique s’indignent contre la mauvaise gestion des autorités

Le comité intersyndical provincial des agents de l’administration publique du Sud-Kivu (CIPAP/SUD-KIVU) ont organisé une marche pacifique ce jeudi 13 janvier 2022 à Bukavu pour s’insurger contre la mégestion et plusieurs autres désordres qui sont observé dans la fonction publique en province.

Dans une marche qui est partie de la place Munzihirwa, à Nyawera, pour chuter à l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu à Labotte après la lecture et le dépôt du mémorandum au gouvernorat de province, les agents fonctionnaires de l’Etat dénoncent plusieurs maux qui se remarquent dans leurs divisions.
Au gouvernorat comme à l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu, ces agents réclamaient le paiement de plusieurs mois impayés ainsi que plusieurs autres revendications.
Dans un mémorandum déposé au gouvernorat, avec copie à L’hémicycle provinciale, ces derniers recommandent aux autorités tant nationales que provinciales à la non-ingérence des ministères provinciaux dans les attributions des divisions provinciales, mais aussi de faire l’administration publique à rester apolitique, neutre et impartiale.
Dans la lecture de leur document devant le vice-président de l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu, le président syndical des agents de l’administration publique de la province, Kyalumba Lugano Padyry, a fait savoir il y a de cela 8 mois que le comité de l’intersyndical avait mis à la disposition de l’autorité provinciale, le gouverneur déchu, Théo Ngwabidje Kasi, leur cahier de charge où plusieurs problèmes dans les différentes divisions étaient répertoriés mais rien n’est fait jusque-là.
Tout en passant en revue les problèmes qui s’observent depuis quelques mois dans différentes divisions provinciales du Sud-Kivi, Lugano Padyry recommande aux autorités de tous les niveaux.
« Que l’administration publique reste apolitique, neutre et impartiale sans virus tribal et loin de toute interférence. Nous exigeons la paie des salaires de tous les agents de l’Etat non payés (NP) car le salaire est un droit humain. Non au dépassement du délai légal des suspensions préventives des chefs des divisions provinciales. Non à des suspensions règlement de compte dans la fonction publique. Non à des intérims indéterminés à la tête de diverses divisions, communes et mairies « .
Un ultimatum de plus ou moins une semaine est donné au gouverneur ad intérim et aux élus du peuple pour chercher des solutions adéquates à ces revendications.
Au cas où les autorités ne répondent pas favorablement aux désidératas des agents fonctionnaires de l’Etat, ces derniers promettent d’entamer avec des actions citoyennes dont, la première est celle prévue en date du 26 du mois en cours pour exprimer leur indignation.
Récu au gouvernorat de province par le conseiller du gouverneur ad intérim, ce dernier a promis de faire arriver leur memorandum à qui de droit.

Claude Musengero

Tags
Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Back to top button
Close
Close