La corporation des journalistes sportifs du Sud-Kivu entend voir à sa tête un nouveau comité élu, après trois ans d’expiration du mandat du comité en place. Cela consécutivement à la démission du président de cette corporation depuis trois mois faisant du reste des membres un comité démissionnaire. Au sein de cette structure, des élections du nouveau directoire vont se tenir dans un mois selon le Secrétaire Provincial de la corporation.

« Nous rassurons tous les journalistes sportifs de notre corporation qu’il y aura bel le bien élection dans un mois. Nous sommes très engagés à organiser une assemblée générale élective pour l’avancement de la corporation », a déclaré Espoire Safari, Secrétaire Provincial.

A en croire le confrère, l’Union Nationale de la Presse du Congo, section du Sud-Kivu a déjà l’aval de la corporation des journalistes sportifs au niveau national pour organiser les élections. Au stade actuel, l’organisation n’attend que l’arrivée du représentant national pour la tenue de cette rencontre élective.

Espoir Safari souligne que son organisation a besoin d’un comité au grand profit et encourage tout journaliste sportif d’y participer.

« Comme tout professionnel de la presse audiovisuelle et écrite, le journaliste sportif, sait aller chercher l’information, l’analyser et la contrôler. Il dispose d’un savoir-faire et d’une culture approfondie. C’est le genre de profil que nous voulons avoir dans notre prochain comité. (…) Tout journaliste sportif ambitieux de postuler ou d’élire, est encouragé à ce processus électoral en attendant les critères qui seront mis en place par l’UNPC/Sud-Kivu organisatrice de ces élections », fait-il savoir.

Il sied de noter que les élections vont se tenir au poste du Président de la corporation, de deux vice-présidents, du Secrétaire et son adjoint, du trésorier et son adjoint ainsi que du collège de quatre conseillers.

Pour information, tout journaliste sportif doit avoir d’excellentes capacités rédactionnelles, de grandes capacités d’analyse et de synthèse. Il est également préférable que ce professionnel ait un bon sens du relationnel, car la création d’un bon carnet d’adresses est indispensable dans le milieu sportif.

Elie Bigaba