La province du Sud-kivu  connait depuis années des problème économiques suite à la surtaxation et aux problèmes d’accessibilité de certains territoires de la province ,Face à ce tableau , le candidat Gouverneur Telexy Rubuye est décidé à contribuer plus activement au redressement de l’économie du Sud-Kivu, une fois elu aux élections du 26 mars 2019 prochain

Partant du constat  de   selon l’éducation  économie de la province est en difficultés. La situation sociale de la population du Sud-Kivu devient très précaire. suite aux  perceptions illégales, carence ou manque de transparence dans la gestion des ressources financières de  Bukavu à Kalehe, en passant par Idjwi, Walungu, Kabare, Mwenga, shabunda, Uvira, Fizi, ces récriminations reviennent comme de litanies dans les propos des habitants du Sud-Kivu.

Au constat amère sus évoqué, s’ajoute les années de guerre qui n’ont évidemment pas profité à l’économie de la province, quasi à l’arrêt aujourd’hui.

Le Sud-Kivu a en effet servi de porte d‛entrée aux différentes guerres d‛agression que le pays a connue et dont les conséquences sont encore importantes sur la vie socio-économique de la province.

Jadis très prospère, le Sud-Kivu compte aujourd‛hui parmi les trois provinces les plus sinistrées du pays.

L‛insécurité régnant encore dans le monde rural, les activités économiques et agricoles sont au rabais.

L’ accessibilité aux services de base dont les soins de santé primaires, la scolarisation des enfants, les transports… est devenue très difficile.

Le déficit alimentaire est important et la province se voit dépendre des autres provinces et des pays voisins pour assurer la sécurité alimentaire de sa population. Et la plupart des industries de transformation ont été pillées, détruites et fermées.

La Province du Sud-Kivu connaît donc plusieurs problèmes pour la relance de son économie. Les plus notables sont l’insécurité persistante dans le monde rural.

La présence des bandes armées incontrôlées continuent à semer la désolation. Elles empêchent la population de vaquer normalement à ses occupations notamment aux activités agro-pastorales dès lors délaissées.

À cela s’ajoute l’impraticabilité de la plupart des tronçons routiers rendant difficile la circulation des personnes et de leurs biens.

L’activité économique qui subsiste est surtout située à l’est de la province, plus favorable pour les échanges et importations avec l’extérieur et les pays voisins.

Par ailleurs, le Sud-Kivu  regorge de sources d’énergies inexploitées pour la plupart à ce jour ou qui sont à l’étude. Il s’agit des ressources hydraulique, solaire, mécanique, chimique et thermique.

Quant au tourisme, à propos duquel la province affiche, à juste titre, une certaine ambition, il devrait  pouvoir se développer vu le haut potentiel de la province dans des sites sécurisés et son produit d’appel phare : les gorilles du Parc Naturel de Kahuzi-Biega.

Face à ce tableau de la situation, le candidat Gouverneur Telexy Rubuye est décidé à contribuer plus activement au redressement de l’économie du Sud-Kivu, une fois élu.

À la tête du groupe Rubuye bientôt 8 ans, Telexy Rubuye est au cœur des investissements et financements dans la province du Sud-Kivu depuis 2012. Il a développé une politique économique dont il détient seul le secret et qui maintient le groupe Rubuye contre vents et marées.

En somme,Talexy Rubuye dispose d’un plan ambitieux pour le redressement et le développement de l’économie du Sud-kivu par une création d’une politique basée  sur l’ gestion équitable des recettes publiques.

Irenge Yoel