SECURITÉ

Sud-Kivu : Le corps du colonel Yaoundé Melchior retrouvé décapité par le Groupe armé Makanika et ses alliés.

Le corps du colonel Yaoundé Kyembe Melchior a été retrouvé ce mardi 28 Décembre dans les après-midi, mais décapité par les éléments du groupe armé Makanika et ses alliés venant des pays étrangers.

Le colonel Yaoundé Kyembe Melchior a été tué après une attaque meurtrière de la coalition Makanika Twigwaneho Android et leurs alliés étrangers contre les positions des FARDC dans les villages de chakira, kamombo et nyamara en territoire de FIZI, tôt le matin de ce 27 décembre 2021.

Celui-ci conduisait la troupe de la 122ème bataillons de commandement dans les opérations de traques des hors la loi dans les hauts et moyens plateaux d’Uvira, Fizi et Mwenga, dans le souci de rétablir la paix dans cette partie de la province du Sud-Kivu, renseigne des sources militaires.

« Le colonel Yaoundé est tué pendant qu’il était en plein recherche de la paix dans les hauts et moyens plateau d’Uvira, Fizi et Mwenga ; des endroits beaucoup secoué par des guerres entre les groupes armés de différentes communauté » regrettent nos sources.

Après ces attaques meurtrières, Les FARDC ont à leur tour lancé la contre-attaque ce mardi après-midi et réussi à chasser ces hors la loi de la localité de Kamombo. Information livrée avec confirmation du porte-parole dans le secteur opérationnel Sokola 2 sud Sud-Kivu, le Major Dieudonné kasereka.

Selon notre source, en plus de 16 personnes tuées dans l’attaque de ces rebelles dans ces deux localités ; Dans l’opération de les reconquérir deux autres rebelles ont été neutralisés et 3 armes AKA 47 récupérées par les FARDC.

Le commandement du Secteur Opérationnel Sukola2 sud Sud-Kivu condamne les tueries ignobles et à grande échelle orchestrés par les groupes armés MAKANIKA, TWIGWANEHO ET Android et leurs alliés étrangers dans le territoire d’Uvira FIZI et MWENGA, sous prétexte de protéger leurs communautés ; pourtant ils organisent une rébellion contre les institutions de la République Démocratique du Congo, ajoute le porte-parole de l’armé, dans le secteur sukola 2 sud Sud-Kivu.

Ces deux derniers mois de l’année 2021, plusieurs autres attaques des MAKANIKA et ses alliés étrangers contre les positions des FARDC ont été signalées dans le territoire de Fizi, Uvira et Mwenga
L’armé dit prendre en témoin la communauté Nationale et internationale, et rappel que, les tueries dans les territoires de Mwenga et FIZI, n’a rien avoir avec les conflits communautaires, mais c’est une rébellion pire et simple.

Pascal BAHUNDE

Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Back to top button
Close
Close