ACTUALITÉ

SUD-KIVU: Le nouveau Directeur de SAEMAP n’est pas le Bienvenu au Sud kivu déclaration des agents

Les agents du service d’assistance et d’Encadrement de l’Exploitation Minière Artisanale  et à petite Echelle dans la province du sud kivu protestent l’arrêté N°00251 DU 15 Septembre 2020 portant affection des Cadres de commandement et Directeurs provinciaux dans les 10 Provinces en RDC.

Dans une correspondance adressée aux differentes autorités du pays et dont une copie est réservée a kivuavenir.com ces derniers estiment que cet arrêté  sur certains médias en lignes est contre -productif à plusieurs titres. selon eux, le ministre des mines Willy Kitobo a violer les instructions du conseil des ministres.

Aux termes de cet arrêté,13 cadres ont été soit élevés en grade, soit permutés Ou maintenus à à leurs postes. seulement ces Mouvements éffectué sur proposition du sécretaire général aux mines n’auraient pas obtenus l’autorisation préalable du conseil des ministres.pour eux il s’avère un frein d’élan de quiétude et d’un bon climat de travail dans leur Direction provinciale respective,car tout responsable actuellement n’est pas le bienvenu acause de 40mois d’arriérés de salaires impayés les queIs  sont privés par le gouvernement congolais jusqu’aujourd’hui.

ils renseignent que leurs Directrice provinciale Madame  Mikila Embenako Colette dépuis son arrivée  sur ce poste s’est débattue  et a à peine réussit  à mettre  sur le rail tant soit peu la régularité de la paie du personnel  et aujourd’hui cet arrêté vient tout remettre en cause.De leurs part, l’arrêté brusque de la construction du bâtiment moderne devant abriter les bureau de la Direction provinciale du SAEMAP sud kivu sur fonds propre sans contrepartie ni du gouvernement congolais,ni des partainaires téchniques et financiers affaiblit le renforcement de l’autonomie de service et d’autorités de l’état dans le secteur des mines.

Certains agents intérroger par un réporteur du site kivuavenir.com ce Jeudi 24.septembre2020, regrettent de voir que la lutte qu’amené Madame Colette Mikila Directrice provinciale de SAEMAP sud kivu ensemble avec le gouverneur du sud kivu pour sauvé la parcelle de l’état déjà sujetté a des convoitises de spoliateurs (convocation au parquet,existance des tittres fictifs sur cette parcelle),l’abnegation dans le chef de la Directrice Colette Mikila pour construire ce patrimoine de l’état  en déhors de tout autres assistance financieres sont autant des preuves de la volonté manifeste de renforcer l’autorité de l’état dans le secteur minier.

Un manifestant rencontré ce Jeudi 24 Septembre,estime que la maitrise,planification et le suivi des progrès dans l’accompagnement des exploitants miniers artisanaux risquent d’en pâtir,car sous la responsabilité d’un non initiateur une compromission poura peser sur les résultats finaux attendus.pour lui, Colette Mikila est figurée  parmis les pionnières de la création du SAESCAM en RDC,car 8 ans avant son avenement a cette Direction provinciale SAESCAM de venu SAEMAP n’à été qu’un club d’ amis où ont pouvez  faire ceux qu’ont voulaient.

Les manifestants demandent au ministre des mines de faire une opposition officielle à la notification de l’arrêté évoqué à l’instar de la province du Nord-kivu,lualaba et d’autres Provinces vont emboiter les pas au nom de la stabilité du personnel de l’état,surtout que le dit arrêté se rebelle contre le chef de l’état Félix Tshisekedi de qui interdit de proceder aux Mouvements des cadres  de l’administration publique sans autorisation expresse du conseil des ministres.

Signalons que madame Mikila Embenako Colette dont ces derniers reclament au sud kivu,est mise à la disposition générale selon cet arrêté du 15 Septembre 2020.

La Rédaction

Show More

Related Articles

Back to top button
Close
Close