La situation demeure tendue entre les acteurs politiques de l’Alliance de forces démocratiques du Congo (AFDC-A), aille Lukwebo et celle dirigée par la députée Néné Nkulu. Au Sud-Kivu, deux députés provinciaux soutenus par leurs collègues frondeurs viennent d’être interceptés cogitant avec Néné Nkulu à sa résidence à Kinshasa.

Des sources au sein de l’AFDC-A contactées par kivuavenir.com rapportent qu’il s’agit des députés Mwamba Assani Hamza et Bashengezi Mirindi Patrice en quête des postes ministériels.

“… voilà les deux grands traîtres.[…] Ces deux députés assoiffés du pouvoir sont allés affirmer leur appartenance au camp des dissidents de l’AFDC-A du sénateur Modeste Bahati Lukwebo. Cela, dans le seul objectif de se retrouver dans le gouvernement provincial“, confie un cadre du parti cher au sénateur Modeste Lukwebo.

À l’en croire, ces élus respectivement d’Uvira et Kabare tentent d’exécuter un deal sous la bénédiction de leur collègue Didier Okito devenu vice-ministre pour le compte de l’aile Nkulu.

Comme le camp des réfractaires s’est retrouvé dans le gouvernement central, Mwamba Assani est allé solliciter le ministère revenant à l’AFDC-A, quota d’Uvira en remplacement du ministre Emmanuel Ndigaya Ngezi. Son collègue Bashengezi Patrice, tous deux soutenus par le député du Maniema Didier Okito Lutundula, est aussi en quête du ministère des Mines chapeauté par Venant Burume, pour le compte de Kabare“, précise notre source.

Ce projet, poursuit le camp Lukwebo, ne pourra accoucher que d’une souris.

Depuis la fronde, ils jouent pour faire tomber le gouverneur Théo Ngwabidje et son équipe en vue d’une nouvelle mise en place pour servir leurs intérêts égoïstes au détriment de la population. Chers traîtres députés, la population vous voit et vous met en garde. Halte à la déstabilisation de la province du Sud-Kivu“, prévient le camp Lukwebo.

Faut-il souligner que la province du Sud-Kivu court un moment délicat où des esprits dans les états majors du Front commun pour le Congo (FCC) sont actifs dans le but d’obtenir le départ du nouveau gouverneur élu de l’AFDC-A du sénateur Modeste Lukwebo qui s’est auto-exclu du FCC. Cette démarche qui va à l’encontre des acteurs de la société civile semble intéresser certains acteurs politiques de la même famille.

Les deux élus n’étant pas joignables, la rédaction du journal Kivuavenir.com pourra se pencher sur cette question en vue d’obtenir les avis des députés incriminés dans sa prochaine édition.

La Rédaction