C’est officiel ! Le Commissaire provincial de la police du Sud-Kivu vient de retirer de la Police de circulation routière (PCR) certains éléments impliqués dans les tracasseries routières en province du Sud-Kivu. Les activistes des droits de l’homme et membres des mouvements citoyens félicitent le Général Louis Second Karawa pour s’être investi dans leur lutte en faveur de la population et lui demandent d’ouvrir des poursuites judiciaires contre ces policiers.

« Nous le félicitons pour nous avoir écouté. Nous voulons que ces actions s’étendent même dans les territoires pour plus d’efficacité », a dit Paulin Mulume, militant au sein du mouvement citoyen Il est temps.

Parlant au nom des mouvements citoyens ayant qui ont récemment organisé des actions de revendication pour obtenir le départ de tous les policiers impliqués dans les magouilles, corruption et autres formes de tracasseries routières en ville et dans les territoires ; Paulin Mulume insiste sur l’ouverture des poursuites judiciaires à leur encontre.

« Nous espérons que ça ne sera pas un retrait momentané. C’est tout un groupe de roulages qui ont depuis longtemps terni l’image de notre province et de la PCR. Nous demandons au Général qu’il y ait des poursuites judiciaires contre eux », insiste-t-il.

Cette action entreprise par le Commissaire Karawa, selon notre source, est une victoire des militants des mouvements citoyens du Sud-Kivu dont devrait s’approprier la population.

« Nous remercions tous les mouvements citoyens impliqués : ceux qui ont marché et ceux qui ont rencontré face-à-face le Général Karawa avant et après la marche pour qu’il prenne, avec les deux mains, nos revendications. A toute la population de s’approprier cette victoire et de voir comment continuer à faire le suivi », a-t-il indiqué.

Aux propriétaires des véhicules et aux usagers, de tout faire pour être en ordre avec tous les documents de bord pour être ainsi épargnés de toute tracasserie avec les éléments de la police de circulation.

Pour rappel, samedi 10 aout, le Commissaire provincial de la police a retiré tous les anciens roulages ayant longtemps œuvré au sein de cette unité qui sont impliqués dans les diverses formes de tracasseries routières dans la ville de Bukavu et a promis d’étendre cette décision dans tous les territoires de la province.

Patrick Kambale