ACTUALITÉ

Sud-Kivu: Qui combat qui entre l’exécutif et le législatif et qui en sera vainqueur

Changement de la dernière minute à l'Assemblée provinciale du Sud-Kivu, la question est au lèvre de nombreux Bukaviens qui veulent avoir un éclaircissement quant à l'imbroglio qui se fait sentir dans la vie politique de la province.

Alors que la session de Mars venait à peine de commencer, une plénière pour la constitution du bureau d’âge ce mardi 06 avril 2021 est convoquée.

Dans son objectif, la plénière pourra examiner la pétition signée la semaine passée par 6 députés provinciaux contre 3 membres du bureau définitif de  l’Assemblée provinciale. Les membres de l’organe délibérant sont reprochés de mauvaise gestion, détournement et opportunisme politique.

Dans un communiqué signé par le directeur intérimaire de l’administration de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu, Matabaro Bisimwa Jean-Pierre, et dont une copie est parvenue à kivuavenir.com ce dimanche 04 avril, les députés provinciaux sont invités à prendre part à cette séance plénière pour la constitution du bureau d’âge.

Du côté du président du bureau définitif de l’Assemblée provinciale, l’un des visés par la pétition en cours, Zacharie Lwamira fustige le fait que le directeur de l’administration de l’Assemblée provinciale ait été « menacé de mort afin de le contraindre à convoquer une plénière pour l’installation du bureau d’âge ». Lwamira précise qu’aucune disposition du règlement de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu ne donne mandat au Directeur de l’administration de convoquer une plénière d’installation du bureau d’âge. Il renseigne que toutes ces démarches ont pour objet de détourner l’attention de la population sur « la mauvaise gestion criante » de la province du Sud-Kivu.

Il sied de rappeler que 3 membres du bureau définitif de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu sont visés par une pétition de déchéance dont le président, le rapporteur et le rapporteur adjoint.

Dans son discours de l’ouverture de la session ordinaire de mars, le président de l’Assemblée provinciale a fait savoir que l’exécutif provincial n’a pas permis la province à se développer vis-à-vis de la manière dont la province est gérée. Celui-ci a parlé de la spoliation des terrains et bâtiments de l’Etat, les détournements signalés dans divers domaines et plusieurs autres irrégularités. Ce discours qui a plus choqué n’a pas laissé le propriétaire vaquer paisiblement à ses tâches. La traîtrise de Judas  n’a pas tardé de se manifester dans les chefs de 6 députés provinciaux dont les noms ont circulé sur les réseaux sociaux et qui se seraient laissés corrompre moyennant 7000$ chacun comme c’était dit dans un message qui a inondé les réseaux sociaux afin de signer une pétition qui porterait atteinte aux membres du bureau de l’Assemblée provinciale a signalé le message.
C’est à lors que nombreux citoyens cherchent à savoir qui fait la chasse à l’autre entre le gouvernorat de province  et le bureau de l’Assemblée provinciale. Toute fois, il faut retenir qu’aucun combat ou lutte n’a disposé deux vainqueurs dans l’histoire. Il y a quelques mois le député Homer Bulakali a initié une pétition contre le gouverneur de province Théo Kasi Ngwabidje laquelle action n’a pas eu gain de cause. La bisbille que traverse la province depuis bientôt un trimestre vise à mettre de l’ordre et cet ordre n’est possible qu’à travers le limogeage des responsables à la tête des Institutions publiques de la province. Qui partira entre l’exécutif et le législatif,
Dossier à suivre.
La Rédaction de Kivuavenir.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer