Le Syndicat des enseignants du Congo (SYECO) Sud-Kivu s’inscrit en faux contre l’initiative de ramener la prise en charge des enseignants aux parents d’élèves. Le Secrétaire provincial en charge de l’implantation et actions syndicales, Kusinza Balemba Bernardin, l’a révélé au cours d’une interview avec Kivuavenir.com. Cette organisation des enseignants en province rassure avoir donné des propositions au gouvernement provincial pour payer leurs camarades NU et NP mais, certains responsables des syndicats des enseignants et des parents persistent que la prime vienne directement des mains des parents.

« Le SYECO n’est pas contre le paiement de nos camarades enseignants NU et NP. Nous avons voulu que si le Gouverneur va signer un arrêté mais qu’on ose plus demander quelque chose aux parents paupérisés par la prime depuis 28 ans. On se demande si ce sont les parents qui sont riches plus que le gouvernement ! Nous avons proposé qu’on augmente 100Fc sur le carburant qui entre en province, sur la bière que nous consommons, le ciment,… afin de payer nos camarades NU et NP. (…) on se demande qui est riche entre le parent et le gouvernement ! C’est pour cette raison que le SYECO n’a pas fini la réunion avec les autres syndicats et n’a pas signé le rapport final initié par le gouverneur de Province », souligne le Syndicaliste tout contrarié.

A l’en croire, le syndicat des enseignants du Congo se désolidarise de tout autre contact qui irait dans le sens de demander aux parents de continuer à payer les enseignants.

« Notre première action pour contrecarrer cette proposition est que nous avons refusé de signer le rapport final. D’autres actions vont poursuivre et les parents qui sont victimes de la prime vont devoir prendre position eux aussi », dit-il.

Le SYECO Sud-Kivu demande au ministère national de l’Education et au Secrétariat général de trouver urgemment une réponse à cette question qui veut ruiner de nouveau les parents.

A noter qu’un arrêté du gouverneur pourrait sortir en début de cette semaine fixant la prise en charge des enseignants nouvelles unités et non payés par les parents. Cette proposition qui oppose les parents, le SYECO contre les initiateurs serait de 20000 à 36000 Francs congolais alors qu’avant la décision de mettre fin à la prime, le parent payait entre 6800Fc et 9600Fc pour les sections pédagogiques et les techniques.

Patrick Kambale