Les tensions sont au zénith au sein de certains partis politiques de l’opposition depuis l’annonce du choix porté sur Martin Fayulu, candidat commun et unique de l’opposition à la présidentielle de décembre prochain. La fédération de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) Sud-Kivu reste attachée à son président Félix  Tshisekedi et invite tous ses militants à battre sa campagne.

« La fédération de Bukavu vient de prendre position: elle reste attachée à son président du parti et candidat président de la république, Félix Antoinne Tshisekedi Tshilombo, tel que voté par le congrès. (…) Appelle le président du parti à regagner le pays le plus tôt que possible afin de préparer sa campagne électorale et celle de ses candidats députés nationaux et provinciaux », lit-on dans un message publié par José Emina, Présidente fédérale de l’UDPS en province du Sud-Kivu.

Déclinant le choix de Genève, l’UDPS se dit prête à battre campagne pour son Félix Tshisekedi, candidat à la présidence du pays.

« Elle appelle toute la population congolaise à battre campagne à partir du 21/11/2018 pour ce digne fils du pays, Félix Tshisekedi, afin de barrer la route aux ennemis de la république. […] Restons déterminés à accompagner notre candidat président de la république et tous les candidats du parti jusqu’à la victoire finale », insiste José Emina.

En rappel, Sept candidats de l’opposition congolaise dont Félix Tshisekedi, président de l’UDPS ont signé, dimanche 11 novembre, un accord et créé une coalition politique de l’unité de l’opposition. A l’issue de ces travaux qui ont duré 3 jours, l’opposition a voté pour Martin Fayulu pour être le candidat commun et unique de l’opposition à l’élection présidentielle du 23 décembre 2018.

Au regard des contestations de ce ticket par certains partis politiques de l’opposition dont l’UDPS et l’UNC, certains analystes s’interrogent sur l’issue de ces élections pourtant voulues apaisées, crédibles, transparentes, démocratiques et inclusives.

Jean-Marie M