Non à l’excès de pouvoir de la DGM, dit le mouvement citoyen Engagement citoyen pour le changement (ECCHA RDC), section d’Uvira en province du Sud-Kivu. En effet, les informations parvenues à la rédaction de Kivuavenir.com renseignent que l’autorité urbaine de la ville d’Uvira a instruit la Direction générale des migrations de percevoir 3000 Francs congolais de plus sur l’achat de l’autorisation de circulation (CEPGL) dans cette partie de la province du Sud-Kivu. Ce faisant, les administrés disent ne pas savoir les raisons de cette perception qu’ils qualifient de « rançon » et violation flagrante de la loi.

Dans leur correspondance N°Réf:008/Eccha-rdc/SK/2019 du 09 aout 2019 adressée au Maire d’Uvira, les jeunes du mouvement citoyen ECCHA-RDC annoncent des actions citoyennes pour exiger la suppression immédiate de cette décision à l’autorité urbaine.

« Considérant qu’en cas d’excès de pouvoir, les usagers sont en droit d’adopter des actions citoyennes contestataires pour contraindre l’administration au changement, sachant que la suppression de ces 3000FC perçu illégalement constitue un intérêt général de la population congolaise, un sit-in sera organisé par ECCHA-RDC en date du 13 aout 2019 de 7h à 15h au bureau de la DGM pour booster l’Etat congolais au changement », indiquent ces jeunes à l’intention du premier citoyen d’Uvira.

Les signataires déplorent le boycott par le maire du dialogue initié pour qu’une solution soit trouvée entre la Direction générale de migrations et le mouvement citoyen.

Nos efforts pour atteindre le Maire de la ville d’Uvira n’ont pas abouti.

Patrick Kambale