Le chef Mai-Mai Kihebe et sept de ses sujets actifs dans la chefferie de Bafuliiru en territoire d’Uvira se sont rendus aux Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), jeudi 21 février à Uvira dans la province du Sud-Kivu.

Les cérémonies se sont déroulées devant l’administrateur de territoire, le représentant du Commandant Régiment et d’autres autorités locales à Sange.

La Nouvelle société civile congolaise salue cet acte patriotique et appelle d’autres groupes armés à quitter la forêt et se rendre volontairement à l’armée régulière.

« La Société civile encourage les autres seigneurs de guerre actifs dans notre territoire de suivre cet élan qui s’inscrit dans le cadre de la sécurisation de notre population et du développement de notre chère entité au lieu de perdre le temps pendant que les autres émergent », lance André Byadunia, porte-parole de la Nouvelle société civile congolaise du Sud-Kivu.

Aux autorités militaires, ajoute le speeker de la société civile, de mettre en place un cadre idéal pour l’accueil et l’encadrement de ces compatriotes en vue de leur intégration au sein de l’armée congolaise.

Anne-Marie KUBE