ACTUALITÉ

RDC: Félix Tshisekedi est appelé à rejeter la liste de la CENI entérinée à l’Assemblée nationale ( Moïse Katumbi)

Le président du parti politique Ensemble pour la République, Moïse Katumbi, demande au président Félix Tshisekedi de rejeter purement et simplement la liste des membres de la Commission électorale nationale indépendante CENI entérinée par l’Assemblée nationale.

Dans une correspondance adressée au Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo ce mercredi 20 octobre 2022, Moïse Katumbi estime que cautionner les irrégularités qui ont émaillé le processus l’entérinement des membres de la CENI conduira inévitablement le pays vers un nouveau cycle de désordre.

Le président du parti politique Ensemble pour la République demande à Félix Tshisekedi d’imposer aux responsables de l’Union sacrée le respect des textes, afin de ne pas y laisser prospérer les anti-valeurs.
« Dans le souci d’éviter au pays un nouveau chaos électoral, nous avions proposé un arsenal de dispositions visant à crédibiliser la CENI en mettant l’accent sur la désignation du président de la CENI par consensus sur le ou les candidats proposés par les confessions religieuses. J’en appelle à votre sagesse afin de ne pas jeter le pays dans de nouveaux déchirements aux conséquences funestes pour l’ensemble du peuple congolais », a écrit Moïse Katumbi.
En effet, l’Assemblée nationale a entérriné la liste de nouveaux membres de la CENI, samedi 16 octobre 2021.
Il sied de noter qu’une controverse est née de cette action de la chambre basse du parlement, entre les acteurs tant politiques que de la société civile.
Paul Tshilumbu, député national et porte-parole de l’UDPS, soutient que c’est en toute responsabilité que les députés nationaux ont procédé à l’entérinement de nouveaux membres de la CENI.
Il a ajouté que le processus ayant abouti à cet entérinement a été régulier.
Il souhaite que le chef de l’Etat signe les ordonnances nommant ces nouveaux animateurs.
Un point de vue qui n’est pas partagé par la députée nationale du Front Commun pour le Congo FCC, Geneviève Inagosi, qui estime plutôt que cet entérinement n’est qu’un passage en force, une barbarie institutionnelle où tout s’est passé en toute irrégularité et en toute illégalité.
Pour elle, il n’y a que le président de la République qui peut aider la RDC à sortir de cette situation chaotique.

Charles KB

Tags
Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top button
Close
Close